Ambroise Marchand

Le retour de l'hiver

Début avril et après plus de deux semaines de temps très sec avec des températures presque estivales, la météo c'est radicalement dégradée. À Pâques, le froid c'est répandu dans tout notre pays et le mardi 18 avril, les premières chutes de neige ont recouvertes la nature d'un voile blanc. 

Dans le Jura c'était la pleine période floraison des jonquilles (Narcissus pseudonarcissus) et ce changement climatique a sonné le glas pour ces fleurs. Cela ne devrait pas être trop catastrophique car l'espèce est vivace et peut grâce à son bulbe survivre à des conditions climatiques difficiles. De plus la floraison avait dépassé son paroxysme et la majorité des jonquilles s'étaient déjà ouvertes.

Dans le Baselland, en Thrugovie ou au Valais la majorité des arbres fruitiers étaient déjà en fleurs bien avant Pâques. Les plantes ayant profité des bonnes conditions de fin mars et début avril pour s'épanouir, elles n'ont pas pu résister à des températures au sol de parfois inférieur à -9 degrés Celsius. De forts dégâts ont été constatés et chez certains producteurs plus de 80% de la production de fruits ou de raisin a été détruite ! 

Pour profiter de ces conditions exceptionnelles, je me suis rendu à l'Étang de la Gruère au petit matin. Le lac n'est plus gelé à cette période et le sol étant encore gelé la neige était bien présente. Une forte bise refroidissait considérablement les températures au petit matin et provoquait un mouvement de l'eau et des nuages. Ensuite je suis allé sur l'arête du Creux du Van, d'abord le soir pour le coucher du soleil puis le jour d'après pour profiter des premières lueurs de la journée. Les températures étaient polaires et le vent digne d'une tempête! Mais le décor offrait des possibilités exceptionnelles pour le photographe !

Retrouvez plus de photographies hivernales ici.

L’article a été ajouté à votre panier !

Mon panier »